Sommaire

Le mot « balanite » désigne une inflammation du gland. On parle de « balanoposthite » ou « posthite » lorsque l'inflammation s'étend aussi au prépuce. La balanite est une pathologie fréquente qui concerne très majoritairement les hommes non circoncis, quel que soit leur âge.

Quelles sont les causes, les symptômes et les traitements de cette pathologie, qui n'est pas grave en soi mais peut être gênante au quotidien ? Le point maintenant.

Diagnostic d'une balanite

Diagnostiquer une balanite peut être complexe. Il existe de nombreuses causes pouvant générer une balanite et les signes cliniques ne sont pas toujours suffisamment parlants.

Aussi, hormis l'examen clinique et l'interrogatoire (habitudes d'hygiène, nature et durée des symptômes), on pourra faire appel à d'autres examens :

  • examens sanguins et d'urine,
  • prélèvements d'échantillons et mise en culture,
  • palpation des ganglions,
  • voire, le cas échéant une biopsie, réalisée avec une anesthésie locale.

Ces différents examens permettront également d'éliminer différents diagnostics différentiels :

  • lésions néoplasiques intraépithéliales du pénis ;
  • lichen plan ;
  • lichen scléreux.

Causes et symptômes de la balanite

La balanite est le plus souvent d'origine infectieuse. Et de ce fait, le nombre de sources d'infections possibles étant important, les balanites peuvent être classées en :

  • balanites aiguës ;
  • balanites chroniques.

Balanites aiguës

Elles peuvent être de source infectieuse, irritative ou allergique.

  • Parmi les infections, celle due à Candida Albicans est la plus fréquente : 30 à 35 % des balanites infectieuses. D'autres champignons ou levures peuvent évoluer en balanite : Malassezia furfur…
  • Les bactéries sont la 2ème cause de balanites infectieuses (streptocoques).
  • Un excès d'hygiène, tout comme une hygiène « douteuse », peuvent conduire à une balanite. Dans le 2ème cas, la pathologie se développe d'autant plus facilement que le milieu est propice : humidité et chaleur.
  • Parmi des balanites irritatives, on trouve les balanites dues à l'eczéma et au psoriasis.
  • On fera un cas particulier de la balanite de Zoon ou balanite à plasmocytes. Celle-ci touche exclusivement les hommes non circoncis entre 40 et 80 ans. Cependant la cause de cette balanite inflammatoire particulière n'est pas encore établie. Elle se distingue par sa coloration rouge orangé avec un purpura.
  • Les autres causes possibles sont : un prépuce trop étroit, des lésions cutanées suite à des rapports sexuels, des allergies au latex ou aux produits lubrifiants.

Balanites chroniques

On parle de balanite chronique lorsque la balanite récidive. Elle se retrouve le plus souvent chez des hommes âgés, dont l'hygiène n'est pas suffisante.

Symptômes

Si les symptômes sont aussi divers que les causes, on retrouve souvent :

  • tâches rouges ;
  • douleurs, irritations, brûlures ;
  • écoulements ;
  • œdème du gland ;
  • démangeaisons ;
  • présence de pustules et de papules.

Traitement de la balanite

Le traitement de la balanite dépend de sa cause :

  • des antifongiques pour les balanites mycosiques : d'abord sous forme de crème puis sous forme orale ;
  • des antibiotiques pour les balanites dues à des bactéries (topique, oral) ;
  • en cas de balanite de contact irritative : reprendre des gestes d'hygiène normaux avec des agents de lavage non irritants et un séchage suffisant ;
  • des dermocorticoïdes peuvent être ajoutés ainsi que des crèmes émollientes (hydratantes) ;
  • en dernier recours, la circoncision garantit la guérison.

Pour en savoir plus :

  • Une mycose mal soignée peut rapidement devenir une mycose à répétition. C'est le cas de la mycose vaginale, qui touche un grand nombre de femmes. Voyons ce problème en détail.
  • Quelles sont les possibilités de prévention de la mycose ? Nos spécialistes vous informent.
  • La mycose des ongles, ou onychomycose, est une infection fongique très répandue et contagieuse. Bien soignée, elle n'est pas grave mais reste très inesthétique.

Ces pros peuvent vous aider