Sommaire

La cryptococcose, tout comme la candidose, la pneumocystose, le Pityriasis versicolore, la dermatophytose ou encore l'aspergillose, est l'un des différents types de mycose qui peuvent toucher les humains.

La cryptococcose peut également avoir de graves répercussions si le traitement n'est pas suivi au plus tôt. La consultation médicale est obligatoire.

Lire l'article Ooreka

Qu'est-ce que la cryptococcose ?

Définition

La cryptococcose est une maladie due à une levure (ou champignon) : de ce fait, elle appartient à la famille des mycoses.

La levure responsable de la cryptococcose est le Cryptococcus neoformans. Cette levure est absorbée par la voie respiratoire.

Localisation de la cryptococcose chez l'humain

Inhalée, la levure Cryptococcus neoformans peut s'arrêter au niveau pulmonaire, et entraîner chez les personnes fragilisées une cryptococcose pulmonaire.

Mais elle peut aussi se propager sur d'autres organes. Par exemple :

  • Au niveau cutané, elle se développera sous une forme d'acné typique, avec :
    • lésions de la peau ;
    • similarité des boutons avec ceux de l'acné :
    • ou encore plaques et pustules purulentes.
  • Au niveau du système nerveux central (SNC), elle se développera sous une forme de méningite tuberculeuse, voire de méningo-encéphalite, avec les symptômes suivants :
    • somnolence ;
    • maux de tête, nausées ;
    • confusion mentale, troubles anormaux de la mémoire ;
    • irritabilité.
  • Au niveau pulmonaire, les symptômes qui doivent alerter et faire penser à une cryptococcose pulmonaire sont :
    • de la toux :
    • une douleur dans la poitrine ;
    • parfois, des crachats avec traces de sang.

Qui est concerné ?

La cryptococcose est une maladie fongique dangereuse et potentiellement fatale, du fait des organes qu'elle peut atteindre. Elle touche essentiellement :

  • les sujets immunodéprimés ;
  • les diabétiques ;
  • les sujets immunocompétents fragilisés par une maladie ;
  • les animaux domestiques.
Lire l'article Ooreka

Diagnostiquer et soigner la cryptococcose

Les symptômes énoncés ci-dessus doivent alerter le patient. Dans tous les cas, quel que soit l'organe potentiellement touché, il doit consulter rapidement son médecin-traitant :

  • Le médecin pourra procéder à des examens approfondis : en particulier, une prise de sang pourra mettre en évidence la présence ou l'absence de cryptococcose.
  • Il sera ensuite prescrit un traitement antifongique, en application locale ou orale, selon le type de la maladie et sa localisation.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre les mycoses

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider