Sommaire

 

De nombreuses personnes préfèrent employer des remèdes autres que les médicaments traditionnels, ou allopathiques. L'homéopathie fait partie des autres solutions et on peut obtenir de bons résultats sur les mycoses par ce type de soin.

Sur quels types de mycoses l'homéopathie agit-elle efficacement ? Peut-on guérir définitivement une mycose par homéopathie ?

Lire l'article Ooreka

Mycose et homéopathie : domaines d'efficacité

L'homéopathie agit sur plusieurs cas de mycoses :

Quelques exemples de traitements homéopathiques

Attention, ces exemples ne constituent pas une ordonnance. Il faut toujours demander l'avis de votre homéopathe avant tout traitement.

  • Pour les candidoses (type muguet buccal ou mycoses internes) : CANDIDA ALBICANS 15 CH.
  • Pour les mycoses des plis : HYDROCOTYLE ou SEPIA.
  • Pour le Pityriasis versicolor : SEPIA 4 à 7 CH.
  • Pour traiter un pied d'athlète : HYDROCOTYLE 5 CH ou NATRUM SULFURICUM 5 CH (à raison de 3 prises par jour).
  • Pour la mycose de la femme : KREOSOTUM 5 CH ou SEPIA OFFICINALIS 5 CH ou CANDIDA ALBICANS 9 CH. Avec, en cas de pertes abondantes, HELONIAS DIOICA 5 CH (à raison de 5 granules par prise).
  • Pour l'herpès circiné : BERGERIS VULGARIS 5 CH.
  • Pour les mycoses de la peau : SEPIA OFFICINALIS avec MONILIA ALBICANS.

Sur indication de votre homéopathe, le traitement pourra être :

  • oral (par absorption de granules selon le dosage expressément recommandé par votre homéopathe) ;
  • local (par application de crème ou de pommade homéopathique) ;
  • ou les deux à la fois.

L'homéopathie peut-elle guérir définitivement une mycose ?

Au même titre que le soin par un remède allopathique, pour efficace qu'il soit dans l'aboutissement à une guérison, le soin par homéopathie ne garantit pas que le patient ne fera plus de mycose. Ce serait considérer les symptômes sans tenir compte des causes possibles.

 

Or, le terrain joue un rôle essentiel dans le développement des mycoses.

Lorsque celles-ci ne sont pas dues à une pathologie grave (cancer, immunodépression, diabète...) et que l'on peut agir sur le terrain afin d'éviter la prolifération des levures (champignons), il sera utile d'observer certains gestes de prévention :

  • ne pas surconsommer des antibiotiques s'ils ne sont pas nécessaires ;
  • prendre des compléments de probiotiques pour améliorer la flore des muqueuses (flore buccale ou flore intestinale) ;
  • avoir une alimentation de qualité ;
  • avoir une bonne hygiène de vie et un sommeil de qualité ;
  • prendre quelques mesures préventives en matière d'hygiène dans l'habitat ;
  • mieux gérer son stress et son anxiété ;
  • choisir des matières naturelles pour les vêtements, les chaussures, etc.

Ces pros peuvent vous aider