Sommaire

Si vous préférez les remèdes naturels aux remèdes allopathiques, sachez que l'aromathérapie consiste à traiter les mycoses au moyen d'extrait de plantes qui ont des propriétés antifongiques notables.

Contre les mycoses, les huiles essentielles sont recommandées. Quels sont les types d'huiles essentielles conseillés ?

Mycose et huiles essentielles : efficacité de l'aromathérapie

L'aromathérapie est une thérapie, à la fois préventive et curative, qui permet de soigner ou d'éviter la maladie, grâce à l'utilisation appropriée d'essences de plantes que l'on appelle huiles essentielles.

Les huiles essentielles :

  • ont des propriétés qu'il est important de connaître, car même un soin naturel comme l'aromathérapie peut devenir toxique si l'on ne connaît pas parfaitement les plantes et leur dosage ;
  • sont fragiles et doivent être stockées à l'abri de la lumière et de la chaleur ;
  • ne doivent jamais être utilisées pures, à de rares exceptions près.
Lire l'article Ooreka

Mycoses : les huiles essentielles aux propriétés antifongiques

Les plantes aux propriétés antifongiques ont une action sur les mycoses en général.

Les plus couramment utilisées sont :

  • Huile essentielle (HE) de tea tree (ou arbre à thé) :
    • recommandée dans la plupart des mycoses, et en particulier dans le traitement des candidoses,
    • fonctionne très bien sur les mycoses de la femme,
    • attention, ne surtout pas appliquer sur les muqueuses génitales,
    • la mélanger tout simplement à une mesure d'huile et se masser le ventre ;
  • HE de géranium : toujours diluée dans une huile (exemple : huile d'amande douce ou huile végétale de calophylle ou encore cire liquide de jojoba), elle est préconisée pour les mycoses de la peau ;
  • HE de lavande fine : toujours diluée dans une huile (exemple : huile d'avocat), elle est préconisée pour les mycoses de la peau comme l'HE de géranium ou l'HE d'arbre à thé ou encre celle de myrte rouge ;
  • HE de thym à thujanol : même mode d'utilisation, et recommandée dans les mycoses de la peau (exemple : le pied d'athlète) ;
  • HE d'ail :
    • en application locale, et surtout très diluée car l'ail peut être toxique et irritant pour les peaux très sensibles,
    • fonctionne bien pour les candidoses, comme le muguet buccal,
    • pour les mycoses internes (type candidose) diluer 1 à 3 gouttes d'HE d'ail dans une cuillère à soupe d'huile d'olive,
    • en application locale (exemple : pied d'athlète), 1 goutte bien diluée dans une huile d'amande douce pour le message,
    • si l'odeur incommode, on ajouter 2 gouttes d'HE de lavande.
Lire l'article Ooreka

Peut-on guérir définitivement une mycose par les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles, malgré leur potentiel élevé, ne garantissent pas au patient d'être débarrassé à jamais des mycoses. Celui-ci devra donc prendre des précautions.

Lire l'article Ooreka