Sommaire

 

Il existe plusieurs types de mycoses. Certaines sont contagieuses, d'autres pas. La plupart des mycoses ne doivent pas inquiéter et elles se soignent bien. Cependant, il existe des cas où la mycose peut être dangereuse, comme c'est le cas pour une pneumocystose ou une candidose invasive.

C'est pourquoi il est important de consulter au plus tôt un médecin afin que le diagnostic soit confirmé. Mais quel médecin choisir ? Généraliste ou spécialiste ?

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Quels sont les spécialistes à contacter en cas de mycose ?

Les critères de choix pour le patient

Le choix doit se faire en fonction de plusieurs données :

  • type de mycose ;
  • étendue et gravité de l'infection ;
  • coût du traitement et remboursement ;
  • médecine allopathique ou médecine douce ?

Si vous faites face à une infection inconnue, il est préférable en premier lieu de consulter un médecin généraliste.

Alternative aux antifongiques

Dans certains cas, vous pourrez éventuellement opter pour un autre soin que les médicaments antifongiques, comme les remèdes naturels. C'est notamment le cas :

  • si la mycose est récidivante et que vous avez le sentiment que les médicaments ne sont pas assez efficaces sur vous ;
  • si vous ne supportez pas les effets secondaires et que votre mycose n'est pas grave.
Lire l'article Ooreka

Système de remboursement

Il existe deux possibilités :

  • Soit vous avez un médecin généraliste déclaré auprès de la CPAM et par lequel vous passez systématiquement : si vous le consultez, vous serez remboursé par l'Assurance maladie à 70 %.
  • Soit vous n'avez pas de médecin généraliste déclaré (ou si vous en avez un mais que vous en consultez un autre), le remboursement appliqué est de 30 %.

Parcours coordonné : qu'est-ce que c'est ?

En principe, toute consultation médicale passe par votre médecin généraliste, lequel vous renvoie ensuite à un spécialiste. C'est le parcours coordonné :

  • Dans le cadre d'un parcours coordonné, la consultation du spécialiste est remboursée à 70 %.
  • Si vous n'avez pas suivi ce parcours, mais que vous préférez voir votre spécialiste directement, votre Assurance maladie ne remboursera que 30 %.

Secteur 1 ou secteur 2 ?

Médecins généralistes et médecins spécialistes sont :

  • Soit conventionnés secteur 1 :
    • ils appliquent le tarif fixe valable pour tous dans chaque spécialité ;
    • la prise en charge de l'Assurance maladie est fixé à 70 % du tarif fixe.
  • Soit conventionnés secteur 2 :
    • ils ont alors des honoraires libres ;
    • la prise en charge de l'Assurance maladie est fixée à 70 % du tarif forfaitaire établi par l'Assurance maladie (tout ce qui est en dépassement n'est pas remboursé).

Ces pros peuvent vous aider