Sommaire

Parmi les différentes mycoses qui touchent la peau glabre (sans poils), le pied d'athlète peut passer inaperçu, car il ne provoque pas forcément de gêne et ses symptômes ne sont pas toujours visibles tout de suite.

Lire l'article Ooreka

Le pied d'athlète : qu'est-ce que c'est ?

Le pied d'athlète est une infection mycosique (ou fongique) dont les principaux responsables sont les champignons de type dermatophytes.

Lire l'article Ooreka

Personnes touchées

On appelle cette mycose « pied d'athlète » car elle touche beaucoup de personnes sportives, même si les personnes qui ne pratiquent pas de sport peuvent en être infectées.

Les champignons qui en sont responsables aimant les endroits sombres et humides, cette infection touche plus d'hommes que de femmes : en effet, les hommes portent plus souvent des chaussures fermées que les femmes.

Localisation

Le pied d'athlète se développe principalement :

  • entre les orteils ;
  • parfois autour des orteils ;
  • voire sur tout le pied et la plante des pieds (dans sa forme la plus étendue).
Lire l'article Ooreka

Causes du pied d'athlète

Les causes de cette infection mycosique sont variables d'un individu à l'autre. Le pied d'athlète peut être dû :

  • à un excès de transpiration des pieds ;
  • à un mauvais séchage des orteils après la douche ;
  • au port de chaussures mal aérées ;
  • à un diabète ;
  • à un système immunitaire affaibli.

Il peut aussi s'attraper en marchant nus pieds sur des sols publics où il y a beaucoup d'humidité (exemple : piscine, plage, salles de sport).

Lire l'article Ooreka

Traitement

Si le pied d'athlète se soigne bien, le traitement peut être plus ou moins long :

  • Assez souvent, le traitement antifongique local peut être prescrit sur des périodes de 2 à 4 semaines.
  • Néanmoins, il est rare que le patient puisse s'abstenir de porter des chaussures pendant le traitement.
  • C'est pourquoi, même en prenant certaines précautions (poudre antifongique, chaussettes en coton...), il faut une certaine patience, car les pieds enfermés ne guérissent pas aussi vite qu'une peau à l'air libre (comme le visage).

Des traitements à base d'huiles essentielles (HE) peuvent aussi se révéler très efficaces. Citons notamment deux traitements antifongiques et anti-inflammatoires à base d'HE de lavande fine ou de géranium bourbon (15 gouttes) avec de l'HE de myrte rouge ou de vétiver (45 gouttes) mélangées dans un flacon de 20 ml et complétées par de l'huile végétale de jojoba et de calophylle (5 ml chacune). Agitez et appliquez ce mélange 2 à 3 fois par jour pendant deux à trois semaines sur la zone à traiter.

Prévention du pied d'athlète

Quelques gestes préventifs existent pour éviter de développer un pied d'athlète :

  • avoir une bonne hygiène des pieds et couper régulièrement les ongles au carré ;
  • bien se sécher les pieds après la toilette, spécialement entre les orteils ;
  • utiliser du talc dans les chaussures, ou une poudre antifongique ;
  • changer régulièrement de chaussures pour permettre une aération de celles-ci ;
  • porter des chaussettes en matière naturelle (elles absorbent mieux la transpiration) ;
  • porter des claquettes en milieu public (plage, piscines, vestiaires).
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Zones du corps atteintes

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider