Sommaire

La pneumocystose constitue, avec la candidose, la dermatophytose, la cryptococcose, le Pityriasis versicolore ou encore l'aspergillose, l'un des types de mycose qui peuvent toucher les humains.

Quels en sont les symptômes de la pneumocystose ? Comment la diagnostiquer et soigner ?

Lire l'article Ooreka

Qu'est-ce que la pneumocystose ?

Une maladie à ne pas négliger

La pneumocystose est une maladie grave. Cette affection pulmonaire est due à un parasite : le Pneumocystis carinii, encore appelé Pneumocystis jiroveci.

Le Pneumocystis carinii est un germe qui ressemble à un champignon : c'est pourquoi cette maladie est de type « mycose ». Il est également présent également chez l'animal – sauvage ou domestique.

Les sujets à risque

Cette maladie est surtout développée chez :

  • les nourrissons, et particulièrement chez les prématurés dont l'immunité n'est pas suffisante ;
  • les sujets dont le système immunitaire est affaibli par une maladie grave (cancer, sida) ;
  • des patients immunodéprimés.

Elle ne doit surtout pas être négligée, car elle peut évoluer vers une pneumonie.

Symptômes de la pneumocystose

Cette maladie n'est pas toujours décelable aux premiers symptômes et son temps d'incubation est très long. Les personnes à risque ont tout intérêt à consulter dès les premiers symptômes, qui sont :

  • toux ;
  • fièvre ;
  • difficultés respiratoires, essoufflement, etc. ;
  • cyanose : coloration de la peau caractéristique tirant sur le bleu/violet.

Diagnostic et traitement

La pneumocystose est une maladie qui avance progressivement et peut être très dangereuse.

  • Son temps d'incubation pouvant aller de quelques jours à deux mois, les sujets « à risque » (dont le système immunitaire est fragilisé) ne doivent pas attendre pour consulter s'ils constatent les symptômes énoncés.
  • Le médecin pourra alors établir un diagnostic précis, grâce à :
    • une radiographie pulmonaire ;
    • une prise de sang ;
    • une analyse des crachats...
  • Un traitement antibiotique sera ensuite prescrit en fonction du sujet et de l'état d'avancement de la pneumocystose. En cas de forte avancée, il peut être nécessaire d'hospitaliser le patient afin de pouvoir le garder en observation jusqu'à la guérison.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre les mycoses

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider