Sommaire

Traiter une mycose du pied

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Les mycoses des pieds sont une infection de la peau par un champignon, qui le plus souvent vient de la terre. Très fréquentes, faciles à traiter, sans danger, elles peuvent être récidivantes en fonction de l’environnement.

1. Reconnaissez une mycose des pieds

Il n’est question ici que de la mycose de la peau et non de l’ongle. La mycose des pieds s’appelle aussi le « pied d’athlète », car elle apparaît souvent sur le pied enfermé dans une chaussure de sport.

  • La mycose des pieds se localise entre les orteils : surtout entre le troisième et le quatrième, et entre le quatrième et le dernier orteil.
  • Les premiers signes d'une mycose des pieds sont les suivants : une petite coupure, la peau qui pèle ou qui gratte.
  • Non soignée, elle peut alors déborder du pli et donner des plaques rouges avec des pustules (cloques blanches) en anneaux au niveau de la peau de la plante ou du cou de pied.

On peut confondre la mycose avec :

  • De l’eczéma (dysidrose) : celui atteint plutôt le pli entre le premier et le deuxième orteil, et entre le deuxième et le troisième orteil. Il donne aussi une peau qui pèle, mais les cloques sont claires comme de l’eau.
  • Une forme peu fréquente de psoriasis : le psoriasis pustuleux plantaire. Dans ce cas les plis entre les orteils sont indemnes.

2. Traitez la mycose des pieds

Le champignon est un parasite, ce qui veut dire que son cycle de vie est calqué sur celui de son hôte. La peau ayant un cycle de 21 jours, tout traitement de la mycose d'une durée inférieure est voué à l'échec.

Hygiène

Optez pour un gel douche antiseptique, qui aura l’avantage de traiter la macération souvent associée à la mycose (Bétadine rouge, Cytéal…). Utilisez-le une fois par jour, rincez correctement et séchez bien.

Soins

  • Procurez-vous un traitement en pharmacie. Beaucoup sont en vente libre, comme des médicaments en poudre, des crèmes (vous pouvez utiliser une crème à base d’argent colloïdal) ou des sprays. Tous ces produits conviennent à condition qu'ils soient utilisés au minimum 21 jours de suite.
  • On peut aussi avoir recours aux huiles essentielles (HE) couplées à des huiles végétales (HV). Parmi les préparations les plus efficaces, trois mélanges sont à privilégier :
    • Un mélange antifongique avec 30 gouttes de palmarosa et 30 gouttes d’HE d’arbre à thé dans un flacon de 20 ml à compléter avec de l’huile végétale (cire liquide) de jojoba. Agitez bien et appliquez une petite noisette du mélange sur la zone infectée, 2 à 3 fois par jour pendant 15 à 21 jours en faisant bien pénétrer.
    • Un mélange antifongique et anti-inflammatoire avec 45 gouttes d’HE de myrte rouge, 15 gouttes d’HE de lavande fine dans un flacon de 20 ml, puis ajoutez 5 ml d’huile végétale de calophylle et complétez avec l’huile végétale (cire liquide) de jojoba. Agitez bien et appliquez une petite noisette du mélange sur la zone à soigner, 2 à 3 fois par jour pendant deux à trois semaines en veillant à bien faire pénétrer.
    • Un second mélange antifongique et anti-inflammatoire avec 45 gouttes d’HE de vétiver (Vetiveria zizanioïdes (L.)/Nash/racines) et 15 gouttes de géranium bourbon dans un flacon de 20 ml, puis ajoutez 5 ml d’huile végétale de calophylle et complétez avec l’huile végétale (cire liquide) de jojoba. Agitez bien puis appliquez un peu de ce mélange sur la zone à traiter trois fois par jour pendant 3 semaines en faisant bien pénétrer la préparation.
  • Faites le traitement matin et soir. Vous serez plus à l'abri d'une récidive que si vous vous soignez une seule fois par jour.
  • En cas de macération, utilisez des produits en spray qui assèchent (Cytellium, Cicalfate) en complément du traitement de la mycose.

3. Prévenez les récidives

Les champignons aiment les endroits chauds et humides, et la sueur acide. Afin d'empêcher les récidives d'une mycose des pieds, vous pouvez limiter la sueur, son acidité, et diminuer les risques de contamination.

Limitez votre sueur

  • Portez des chaussettes en coton majoritaire.
  • Changez la semelle de vos chaussures et optez pour une paire à faible transpiration.
  • Faites une cure de Zinc : une ampoule de Zinc Granions par jour dans un verre d’eau pendant 3 mois.

Diminuez l'acidité de votre sueur

  • Limitez les sucres rapides : gâteaux, bonbons, boissons sucrées, chocolat, céréales…
  • Mangez des fruits et légumes régulièrement.
  • Faites une cure de compléments alimentaires à base de bicarbonate de soude (Ergymag, 2 gélules par jour pendant 1 mois)

Luttez contre les risques de contamination

Désinfectez vos chaussures de sport, chaussures de sécurité et bottes chaque semaine avec de la poudre anti-champignon (Amycor, Mycoster).

4. Que faire en cas de dysidrose associée ?

La dysidrose est une répercussion allergique à la présence de la mycose des pieds. Elle concerne environ 20 % des patients atteints par une mycose, et se présente sous la forme de cloques à contenu clair sur les orteils et sur la peau autour du champignon.

La dysidrose réapparaît souvent au mois de mai, quand la sueur naturelle de la peau reprend avec la saison. Elle gratte beaucoup et se traite avec une crème à la cortisone, mais attention celle-ci agit comme un engrais pour le champignon.

Dans le doute, ne mettez que de la crème anti-champignon, pour ne pas aggraver la mycose avec la cortisone. Quand le champignon sera mort, la dysidrose disparaîtra seule les semaines suivantes.